LFT-Sebastian-Reddeker-couverture presse
© LFT-Vanessa Migone

Le tourisme luxembourgeois plébiscité par la presse

Le secteur, ses activités et ses acteurs continuent à faire l’objet d’une large couverture médiatique dans les magazines, journaux et émissions radio du pays.

Si ces dernières semaines la presse nationale a largement couvert les récentes initiatives Vëlosummer 2022 et Vakanz Genéissen, certains médias se sont plus particulièrement intéressés à l’écosystème touristique luxembourgeois.

Le dernier numéro de Merkur lui accorde même une place éditoriale de choix. Un dossier de 14 pages retrace les efforts menés ces dernières années —en dépit des intempéries et de la pandémie — par ses acteurs, pour professionnaliser le secteur et mettre en place une offre touristique qualitative qui font du pays « une destination touristique de classe mondiale », selon l’auteure Hannah Ekberg.

Interrogée par le magazine corporate de la Chambre de Commerce, Sandy Rischette (Head of Digital Management de LFT) est revenue sur les technologies et applications digitales déployées par LFT, conformément à la stratégie numérique de la Direction générale de Tourisme.

« Énorme potentiel et grande inventivité »

Lancée en juillet 2021, l’appli VisitLuxembourg comptait déjà 42.000 téléchargements en juin 2022. LFT planche actuellement sur une plateforme B2B, qui proposera des contenus professionnels, avec notamment des formations dédiées et des fonctionnalités innovantes ludiques et de réalité augmentée.

Dans une interview de six pages, Sebastian Reddeker (CEO de LFT) décrit entre autres les grandes missions de promotion de Luxembourg for Tourism, et liste les grands atouts et richesses du tourisme luxembourgeois.

« La destination Luxembourg a un énorme potentiel, et il y a encore beaucoup de choses à inventer, » a-t-il insisté. « Mais avant tout, le Luxembourg doit continuer à miser sur la qualité de son offre ».

Merkur a enfin dédié sa rubrique « Success Story » au Château d’Urspelt et au Camping Auf Kengert (Medernach/Larochette).

La durabilité comme stratégie touristique

Dans une conversation avec Delano, Sebastian Reddeker a confirmé que le développement durable faisait partie de la stratégie touristique du pays : « Le tourisme est un domaine économique ; nous devons donc examiner comment nous pouvons changer le modèle d’affaires de manière à pouvoir encore promouvoir la beauté de nos destinations dans 20 ans tout en étant en mesure d’en vivre, » a-t-il expliqué.

« Ce n’est pas facile, pour être honnête. Le thème de la durabilité au Luxembourg fait partie de notre stratégie touristique. Mais l’appliquer à la vie réelle est certainement la tâche la plus difficile ».

Si le CEO de LFT n’attend pas de reprise avant 2025, il l’entrevoit plus rapide que prévue. « Les premiers mois de 2022 indiquent que nous aurons un été relativement fort, » ajoute-t-il. « À l’heure actuelle, nous avons une croissance de 2 à 3% par semaine des recherches mais aussi des demandes de réservation, ce qui est un bon signe pour la période juillet et août ».

« L’image du pays est en train de changer »

Dans une interview plus personnelle et informelle à l’Essentiel Radio, Sebastian Reddeker indique que l’image du pays est en train de changer à l’étranger. « Les ‘clichés’ sur le pays ne représentent que 6% des résultats des enquêtes menées par Luxembourg for Tourism. Les Luxembourgeois sont bien vus, » détaille-t-il.

S’il voit « un potentiel de 13 millions d’Allemands qui s’imaginent venir un jour au Luxembourg », il explique aussi que 10 à 15% des touristes choisissant le Grand-Duché combinent leur visite avec des destinations plus éloignées, comme Paris. Il s’agit d’une clientèle principalement asiatique et américaine.

Inscrivez-vous à la newsletter !