The Good LifeLA VALLÉE DES SEPT CHÂTEAUX

Guttland
Road Trip

L’asphalte est presque silencieux sous les pneus, la voiture roule sans effort. Tranquillement, sans hâte. Les allées arborées, les châteaux et les endroits magiques défilent. On abaisse le pare-soleil, on ouvre les fenêtres : « road trip » dans la Vallée des sept châteaux.

PHOTOS OLIVER KERNER

C’est une balade comme un « road movie ». L’autoradio de l’Alfa Giulia 1600 joue la chanson de Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot « Bonnie and Clyde ». On part pour un véritable voyage dans le temps à travers la « Vallée des sept châteaux », sans stress, pour regarder, apprécier, ralentir le rythme. Vingt-quatre kilomètres de pur plaisir de conduite, des châteaux de rêve et un très grand nombre de points de vue panoramiques pour s’arrêter et se détendre. Il suffit de suivre les panneaux « Vallée des sept châteaux ».

On part de Mersch en prenant un petit-déjeuner au « Chocolate House » juste en face du château qui abrite aujourd’hui l’administration communale. Une fontaine murmure, des roses fleurissent et quand on passe le portail, on laisse l’agitation de la rue principale derrière soi. Sur la « Méchelsplatz » s’élève la statue du dragon aux sept pointes qui symbolisent chacune un château. Après avoir pris des informations touristiques à la tour, la promenade peut commencer.

En partant pour Marienthal, on passe près de l’endroit magique du « Hunnebour ». C’est un endroit très apprécié pour faire un pique-nique situé au bord d’un étang où Attila le Hun aurait fait boire ses chevaux. L’eau de la source est également réputée pour ses vertus curatives. En descendant de la voiture et en marchant dans la forêt, on se laisse envahir par de véritables sensations de détente.

La tour fortifiée du château de Schoenfels apparaît soudain en pleine forêt. L’ancien donjon est le seul vestige du château du 13e siècle. Le jardin anglais invite à la flânerie.

L’ancien monastère à Marienthal n’est pas officiellement sur le parcours mais il mérite d’y faire une pause. Il est situé au fond du vallon directement au bord de la rivière de l’Eisch. Un peu à l’écart, faisant penser au conte de Raiponce, une tour se dresse. Mais celle-ci a été érigée en hommage à Sainte Yolande qui vécut au monastère et en fut sa prieure. Aujourd’hui, le monastère a été transformé en Centre de Jeunesse.

L’étape suivante est la forteresse de Hollenfels, dont le donjon de près de 40 mètres situé sur une saillie rocheuse surplombe la vallée de l’Eisch qu’on peut admirer depuis la terrasse. Mentionné pour la première fois au 11e siècle, le château de Hollenfels abrite une auberge de jeunesse, qui est actuellement en cours de rénovation.

Le « Nouveau château d’Ansembourg » fascine par ses magnifiques jardins publics. Des espèces de roses rares fleurissent ici et les visiteurs peuvent déambuler dans une véritable galerie de statues, se détendre et goûter le calme. Le château, construit par un pionnier de l’industrie du fer au 17e siècle, fait revivre l’atmosphère de la Renaissance. Une fête y a lieu chaque année.

Ansembourg, c’est aussi « l’Ancien château ». De véritables nobles vivent à cet endroit : le comte Gaston-Gaëtan d’Ansembourg et sa famille. Comme le château est une résidence privée, on ne peut l’admirer que de loin. A moins de venir séjourner au « Temps d‘Or » pour profiter de l’hospitalité du jeune comte dans le cadre de son hôtel très sélect.

Au cœur de la vallée de l’Eisch se trouve la localité idyllique de Septfontaines. L’endroit était déjà habité aux temps des Romains. Les historiens ne savent pas exactement quand ce château fort a été construit. Il est aujourd’hui propriété privée. Au cœur du village de Septfontaines, les sept « fontaines » invitent à faire une pause et à les photographier.

La dernière étape du périple, ou la première si on part de cet endroit, sont les ruines du château de plaine du « Gréivelschlass » à Koerich. Il est en plein centre du village. Le château en ruine abrite cependant un centre d’information touristique. On peut par ailleurs assister à cet endroit à de nombreux concerts et à un festival du Moyen Âge.

Et après la balade ?

Que l’on déguste des spécialités luxembourgeoises ou de la cuisine internationale, le Guttland est une région appréciée des gourmets. Voici des suggestions : « A Guddesch » (Beringen), « Beim alen Tuerm » Mersch) ou « Bricherstuff » (Brouch). Une visite de la maison culturelle de Mersch ou bien de la salle de concert et de théâtre « Kinneksbond » à Mamer vaut également le détour.

www.visitguttland.lu

RECEVEZ VOTRE MAGAZINE LUCI CHEZ VOUS

114 pages d’histoires de lieux, de personnes et d’idées de voyage au Luxembourg.

Commandez gratuitement l'édition print de Luci #1 :

Please fill this field
Please fill this field
Please fill this field
Please fill this field
Please fill this field
Please enter a valid email address
Please fill this field

Par ailleurs : luci.travel sera encore plus riche en contenu à partir de l’été. Pour l’instant, retrouvez tout ce que vous devez savoir sur les voyages au Luxembourg sur

www.visitluxembourg.com