A savoir sur la Schueberfouer

Un événement traditionnel et l’une des nombreuses occasions pour passer un bon moment en famille ou rencontrer des amis pendant l’été.

La Schueberfouer, les choses à savoir

L’ouverture de la traditionnelle Schueberfouer approche. La grande fête foraine de Luxembourg, qui attire chaque année plus de deux millions de visiteurs, est l’une des nombreuses occasions pour passer un bon moment en famille ou rencontrer des amis pendant l’été. C’est aussi l’une des plus grandes manifestations de la Grande Région. Fortement ancrée dans le collectif luxembourgeois et reflétant tous les contrastes du pays, des habitants et de la Ville de Luxembourg, la Schueberfouer est le rendez-vous à ne pas manquer entre fin août et début septembre.

Avec ses près de 200 attractions et 100 restaurants et stands, l’enchantement et les sensations fortes sont garantis. C’est également un lieu parfait pour découvrir la gastronomie et les spécialités locales et des produits innovants. Mais à part cela, qu’en savez-vous ?

Commençons par un peu d’information générale et historique :

  • Les débuts de la Schueberfouer remontent à 1340 quand Jean l’Aveugle, Comte de Luxembourg, l’a créée comme une foire marchande s’étalant sur huit jours à l’occasion de la fête de la Saint-Barthélemy. Ce fut alors une foire d’une grande importance économique, conçue par le monarque pour améliorer la compétitivité du Luxembourg, idéalement situé sur la nouvelle route du commerce entre la Flandre et l’Italie.
  • À la fin du 16e siècle, les commerçants y venaient aussi avec du bétail, des cochons, des chevaux, des moutons et des chèvres et l’importance stratégique et économique de la foire a alors encore évolué.
  • Le nom ‘Schueberfouer’ vient de ‘Schuedbuerg’, le nom du fort sur le plateau du Saint-Esprit où la foire se situait à l’origine. De là, le nom s’est transformé en ‘Schadebergermesse’, puis ‘Schobermesse’ avant d’adopter son nom actuel. D’autres sources historiques indiquent que l’origine du nom viendrait d’un grand feu qui a causé beaucoup de dommages (‘Schaden’) auprès des marchands.
  • En 1844 pour la première fois, grâce à la révolution industrielle, les attractions sont devenues partie intégrante de la Schueberfouer.
  • La Schueberfouer est organisée au Glacis depuis 1893.
  • Il y a eu quelques années durant la Seconde Guerre mondiale où la foire n’a pas eu lieu. Il a fallu attendre plusieurs années avant de voir le retour des forains étrangers et avant que la Schueberfouer ne retrouve sa gloire d’antan.
  • Pouvez-vous imaginer une fête foraine sans grande roue et sans montagnes russes ? Et bien, elles ne sont apparues qu’au 20e siècle ! On trouve la grande roue de la Schueberfouer à la même place depuis 1973.
  • La traditionnelle grande braderie de la Ville de Luxembourg doit sa naissance, en 1929, à la Schueberfouer.
  • Le jour de ‘Kiermes’, des musiciens parcourent les rues de la Ville de Luxembourg jouant la ‘Hämmelsmarsch’ (la marche des moutons) pour célébrer le début de la Schueberfouer. Auparavant, le club de tir local organisait un concours de tir à la foire avec des moutons comme premier prix. Aujourd’hui, un petit troupeau est présent à l’ouverture de la foire et les moutons repartent avec leurs bergers lorsque la dernière note de la ‘Hämmelsmarsch’ retentit.
  • Lämmy, un mouton habillé comme les musiciens de la ‘Hämmelsmarsch’, est la mascotte de la Schueberfouer.
  • Le ‘Fouerfësch’, un merlan frit dans de la levure de bière, accompagné de frites et d’une bière ou d’un petit vin sec de Moselle, est la spécialité de la foire.


Pourquoi ne pas faire un tour à cette manifestation festive et profiter de la fin de l’été lors d’un City Trip à Luxembourg ?

 

Pour en savoir plus sur l'édition de cette année, veuillez cliquer sur l'image

Partager la page

Luxembourg Card

Profitez d'un accès gratuit à plus de 60 musées et attractions touristiques au Luxembourg.

Voir plus