This event has passed. You can see the next event on this page.
Film & photography

Sans toit ni loi (Agnès Varda)

Thursday, 20 June 2019

Time :
6:30 pm
Entry :
Tarif plein 3.70 €
Tarif réduit 2.40 €
Kulturpass 1.50 €
1/3

Summary

France 1985 | vo | 105’ | c | De : Agnès Varda | Avec : Sandrine Bonnaire, Macha Méril, Stéphane Freiss, Yolande Moreau
> Lion d’or, Prix OCIC, Prix FIPRESCI, Festival de Venise 1985 ; César de la Meillleure actrice, 1986 ; Prix de la Critique française, 1985

Une jeune vagabonde, Mona, parcourt sans but le midi de la France…
 
Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c'est un fait d'hiver. Etait-ce une mort naturelle ? C'est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d'elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C'est le sujet du film. La caméra s'attache à Mona, racontant les deux derniers mois de son errance. Elle traîne. Installe sa tente près d'un garage ou d'un cimetière. Elle marche, surtout jusqu'au bout de ses forces…
 
Une jeune fille est trouvée morte de froid, c'est un fait d'hiver. Le film raconte les deux mois qui ont précédé sa mort. Ceux qui ont croisé sa route de rebelle dressent son portrait en creux…
 
« Cette fille sale, qui pue et ne remercie jamais, en a choqué beaucoup. C’est que Mona agit comme un révélateur. Sur ceux qui croisent sa route. Sur nous. C’est tout et c’est superbe. Varda a inventé une fiction et l’a traitée comme un documentaire. Sans scénario préfabriqué, elle improvisait chaque matin ses dialogues et se laissait inspirer par les lieux et les gens. » (Claude-Marie, Trémois, Le Guide cinéma, Ed. Télérama)
 
« L’alternance des scènes de fiction et des ‘témoignages’ imaginaires, filmés comme des interviews, donne une respiration originale au film d’Agnès Varda : évitant ainsi les pièges du mélo misérabiliste, elle s’emploie à brosser le portrait d’un personnage féminin qui échappe à toutes les catégories traditionnelles. Refusant toute référence morale, elle adopte le point de vue du cinéaste, elle regarde mais ne juge pas. La composition de Sandrine Bonnaire, Mona opaque et vulnérable, est d’un naturel confondant. » (Gérard Lenne, Revue du cinéma)
 
« Dans les ‘interviews’ intercalées, les intervenants fournissent des détails sur son comportement mais personne n’offre un portrait complet de l’énigmatique jeune femme. Varda tourne chaque scène avec un œil de photographe, plaçant souvent son personnage de plus en plus sauvage (et parfois agressif) à la lisière du cadre, comme la mystérieuse Mona elle-même en marge du monde. » (Joshua Klein, 1001 films, Ed. Omibus)
 
« Ce film social, visionnaire sur la France des sans-abri, a la froideur des statistiques. » (Le Monde)
 
« Agnès Varda choisit de faire un film en forme de retour en arrière mais aussi de portrait à multiples entrées. Ceux qui l’ont croisée livrent sur Mona des observations subjectives, une parcelle de vérité. Mais la jeune vagabonde demeure un personnage insaisissable, qui échappe à la moindre explication, et que Varda ne parvient pas à comprendre. La cinéaste partage un peu de sa liberté, et beaucoup de son énergie, en réalisant un film à la fois ouvert aux accidents de la vie et hyper-formaliste, truffé d’idées de mise en scène. Le film rejoint par bien des aspects Cléo de 5 à 7 : il s’agit d’accompagner dans son errance une jeune femme confrontée au spectre de la mort. La mort hante les deux films, présentée d’emblée dans Sans toit ni loi, menace diffuse dans Cléo de 5 à 7. Entre cinéma vérité et architecture ciselée du montage, Varda précise son goût des autres et des rencontres, toujours à la recherche d’une écriture poétique spécifique. » (Olivier Père)

Other Events

Events in Luxembourg

Content delivery by Events in Luxembourg - Information subject to change and without commitment!

Do you want to announce your events in the agenda What's on? Register your events at www.eventsinluxembourg.lu - MyEvents.

Contact

17 PLACE DU THEATRE
L-2613 LUXEMBOURG

Share this page