Château Fort Le Mont-Saint-Jean de Dudelange

Type : Ruines de châteaux

Chateau Fort Le Mont-Saint-Jean de Dudelange
Ajouter aux favoris

Description

Le Mont Saint-Jean lés Dudelange

Depuis toujours, le Mont Saint-Jean était un point d’attraction religieux. L’église dédiée à Saint Jean Baptiste figurait au début comme église-mère pour les paroisses des alentours.
De 1464 à 1542 le mont était le siège d’une commanderie de l’ordre des hospitaliers de St. Jean de Jérusalem. Richement dotée (la grande dîme) ses sept prêtres pouvaient accueillir, loger et nourrir sept pauvres de la paroisse.

Après la destruction du château fort et de l’église, la Saint Jean, le 24 juin, demeurait un jour de fête. D’habitude, le mont était habité par un ermite qui lisait la messe dans la chapelle.

Dans sa Historia luxemburgensis, Jean Bertels, futur prieur de l’abbaye d’Echternach fournit une description de la procession en l’honneur de Saint Jean au 16e siècle. Elle n’était pas seulement réputée par le nombre impressionnant de fidèles qui s’amenaient vers le Mont, mais également par les nombreux malades, qui en dansant sur les mélodies de différents instruments invoquaient l’aide du Saint jusqu’au moment où ils tombaient par terre, terrassés par la fatigue (ressemblances frappantes avec la procession dansante d’Echternach).

La fête était souvent accompagnée d’un marché sur la hauteur, telle qu’il en résulte des textes d’archive ainsi que des nombreux fragments de poterie et des petites monnaies mis au jour par les fouilles.

De nos jours, la procession annuelle de la Saint Jean nous rappelle cette tradition plus que séculaire.

Le château fort

Pour le moment, nous ne disposons pas de données concrètes sur la création et l’aspect du premier château au Mont Saint-Jean. Les fouilles ont dégagé des substructures gallo-romaines qui précédaient les fortifications médiévales.

Le premier château, un château de plaine, se trouvait à Dudelange. Appartenant aux seigneurs de Gymnich il fut détruit vers 1400 par le duc Robert de Bar.

Au début du 15e siècle, fut entamé la construction du château fort. Les murs dégagés lors des fouilles montre nettement différentes périodes de construction culminant dans le château fort du 16e (styles gothique et Renaissance).

Les pierres taillées et les sculptures dégagées prouvent que les seigneurs de Gynmich, Boulay, Neufchâtel, Hunolstein et Isembourg investissaient beaucoup dans les fortifications et le luxe de leur château. Divers documents le qualifient de très forte place - gewaltiges Kastell - sehr berühmte Schlossfeste. Il devrait souffrir lourdement quand à partir de 1542, les rois de France François 1er et Henri II faisaient la guerre à l’empereur Charles Quint, quand il fut conquis et reconquis à plusieurs reprises avant sa destruction en 1552 qui lui enleva toute valeur stratégique.

Par la suite, les ruines faisaient fonction de carrière pour les villages des environs. À partir des années 70, les Amis de l’Histoire de Dudelange et du Mont Saint-Jean déblayaient les vestiges du château fort et pouvaient dégager les fondements de diverses tours, du palais, des habitations, des écuries et des dépendances; trois puits et une citerne furent partiellement fouillés. Les fossés et l’accès au château fort sont toujours visibles.

Mais le château fort garde encore maints secrets comme celui de la demoiselle du Mont Saint-Jean qui transformée en serpent attend son sauveur tous les sept ans.

Informations pratiques

Ouverture

1.1-31.12

Services

  • Visite possible
  • Visite guidée
  • Visite guidée audio

Adresse

Mont Saint-Jean
L-3492 Dudelange
Tél.: +352 51 61 21 296
Fax: +352 51 61 21 299


Partager la page